Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Profil de toutungite

  • Membre depuis : décembre 1, 2015

Description

Marche-de-Producteurs-a-Pierre-de-Bresse----Pierre-de-Bresse

 

Marché de producteur

Marché de producteurs Le Bourg – 71270 PIERRE-DE-BRESSE Tel : 03 85 76 24 70 PIERRE-DE-BRESSE Marché de producteurs Animaux acceptés Le 2ème dimanche matin […]

233 vues au total, 0 vues aujourd'hui

500433

 

Marché des prés saint jean

Grand marché tout les mercredi matin avec nos producteurs locaux

299 vues au total, 0 vues aujourd'hui

502240

 

Marché du stade le jeudi

Grand marché du stade tout les jeudi

275 vues au total, 0 vues aujourd'hui

img_2975_m

 

Marché de saint germain du plain

Le marche de saint germain du plain tout les jeudi matin .producteurs locaux présent sur place

258 vues au total, 0 vues aujourd'hui

givry

 

Marché de GIVRY

Tout les jeudi matin marché de givry sur la place d’armes avec producteurs locaux

343 vues au total, 0 vues aujourd'hui

jardin-tamaris

 

LES HERBES DU JARDIN MUTIN

Une découverte, une passion, des herbes qui soignent et apaisent… Je vous invite dans mon jardin! Un environnement Protéger mon espace, un challenge laborieux alors […]

335 vues au total, 0 vues aujourd'hui

DSCF3926

299.00€

gîte pour 4 + visite château en VIP

  Profitez d’un we en bourgogne du sud dans un gîte pour 4 tout équipé 2 chambres,cuisne,sdb,coin cour fermée avec barbecue salon de jardin et […]

322 vues au total, 1 vues aujourd'hui

256270-200x150

239.00€

WE en gîte + visite miellerie+dégustation 8 sortes de miel

  Venez passer un super we pour 4 en bourgogne du sud dans un gîte pour 4 tout équipé 2 chambres,cuisine,salon,tv tnt,wifi,cour fermée avec barbecue […]

351 vues au total, 0 vues aujourd'hui

LA MAISON DES VINS

 

LA MAISON DES VINS

La Maison des Vins Promenade Sainte Marie 711OO Chalon sur Saône France E-mail : info@maisonvinsbourgogne.com Téléphone : 03 85 41 64 00 Télécopie : 03 […]

410 vues au total, 1 vues aujourd'hui

v3-0-steinmaier-givry-1er-cru

 

LA CAVE DE BUXY

Vignerons de Buxy Caveau de Buxy – Les Vignes de la Croix – 71390 BUXY Tel : 03 85 92 04 30 Fax : 03 […]

325 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Page 1 of 21 2

La bourgogne et les escargots

Uncategorized janvier 20, 2016

 

Malgré une vitesse de croisière d’environ 4 mètres à l’heure, l’escargot a réussi à coloniser la planète en commençant son voyage voici plus de 12 000 ans. A l’époque romaine, au Moyen-âge et à la Renaissance, les hommes en mangent déjà mais sans que l’on sache réellement s’il s’agit d’une nourriture prisée ou non. Aujourd’hui consommé dans beaucoup d’autres régions du monde, l’escargot demeure toutefois associé à la gastronomie française, et plus particulièrement à celle de la Bourgogne.

L’appellation « escargot de Bourgogne » fait toujours référence à l’Helix Pomatia, une espèce spécifique autrefois abondante dans la région. Dans les années 1970, elle disparait progressivement suite à un ramassage intensif et à l’utilisation croissante de pesticides ; une loi est alors promulguée (en 1979) afin d’en limiter la collecte. La plupart des escargots de Bourgogne est aujourd’hui importée d’Europe de l’Est, de Pologne notamment, car il s’avère difficile de les reproduire en élevage.
L’escargot de Bourgogne se distingue par sa coquille fauve striée de bandes brunes, enroulée sur le côté gauche et sa belle grosseur. La légende locale veut que ces escargots étaient si nombreux en Bourgogne au 19ème siècle que le tunnel ferroviaire de Blaisy-Bas, près de Dijon, fut construit à travers la montagne de l’Auxois afin d’éviter que les escargots ne se collent sur les rails et ne fassent dérailler les trains.
Mais l’escargot de Bourgogne ne serait sans doute pas si célèbre sans cette recette typique reprise à la carte des restaurants traditionnels de la région.
L’histoire raconte qu’en 1814, Talleyrand, intendant de Napoléon, devait déjeuner avec le Tsar Alexandre Ier chez un restaurateur bourguignon du nom d’Antonin Carême. Or, ils furent tant en retard qu’il ne restait plus rien à leur servir. Le restaurateur, en panne d’idées, vit alors des escargots dans son jardin et décida de les servir comme de la viande. Il joua alors de quelques subterfuges : de l’ail pour « cacher le goût », du persil pour « adoucir la vue » et du beurre pour « faciliter la déglutition ». Une ruse payante puisque le tsar plébiscita la recette. En rentrant chez lui, alors qu’il voyait partout en Europe ces mêmes escargots, il les dénomma « escargots de Bourgogne ».
Avec ces petites bêtes, rien ne sert de courir, la dégustation arrivera bien à point !

 

352 vues au total, 0 vues aujourd'hui

LES CONSEILS DU TRANSPORT DU VIN

Uncategorized décembre 21, 2015

Conseils pratiques

1. LE TRANSPORT DU VIN

Le transport des vins en bouteille impose quelques précautions, notamment pour les vins de garde, mais aussi dans une moindre mesure pour les vins de consommation rapide.

Les vins âgés de plus de 10 ans seront plus impactés par le transport que les vins plus jeunes

La température de transport est un 1er point à ne pas négliger : en cas de canicule, comme pour les êtres humains, il ne faut pas laisser le vin dans une voiture garée en plein soleil. Le stationnement à l’ombre ou en parking couvert est à privilégier si vous ne pouvez décharger vos bouteilles. De même, en cas de grand froid, le vin peut être endommagé par un séjour dans le coffre d’une voiture.

Durant le transport, le vin est balloté à chaque accélération, freinage, etc. Pour réduire l’impact de ces mouvements, il est préférable de mettre les bouteilles en position verticale dans votre coffre.

Une fois à destination, déchargez vos bouteilles le plus rapidement possible et placez-les immédiatement en position horizontale ou verticale- goulot vers le bas- pour que le vin reste en contact avec le bouchon.

Le transport « fatigue » le vin, il est donc préférable de ne pas le consommer tout de suite après le retour : deux à trois semaines de repos peuvent être nécessaires pour qu’il retrouve les qualités qui vous ont fait le choisir. Attention, cette recommandation ne vaut que pour le transport de longue et moyenne distance.

2. TEMPÉRATURE DE SERVICE

La température de service du vin est un facteur déterminant de la qualité perçue par l’amateur.

Sur le schéma ci-contre, on comprend que plus un vin est servi frais, plus on fera ressortir les tanins. Par contre, la perception de la rondeur et de l’acidité sera atténuée.

A trop haute température, le vin exprimera exagérément les sensations brûlantes liées à l’alcool qui masqueront une partie des arômes fruités ou plus complexes du vin.

Les vins blancs :
Le Bourgogne Aligoté et le Mâcon blanc, jeunes et vifs seront dégustés plutôt frais (6 à 8 °)
Les MâconVillages, Mâcon-Mancey , Bourgogne blancs et plus généralement tous les vins blancs de Bourgogne seront servis entre 8 et 10 ° lorsqu’ils sont jeunes et jusqu’à 12° lorsqu’ils sont plus vieux, afin d’exprimer toute leur rondeur et leur puissance.

Les vins rouges :
Le Mâcon rouge, Mâcon-Mancey rouge et le Bourgogne rouge seront servis entre 14 et 16°. En effet, ils ont vocation à désaltérer au cours d’un repas et les saveurs fruitées qu’ils expriment se révèleront à température modérée. D’autre part, les tanins peu présents dans ces vins ne seront pas gênants à ce niveau de température.
Les vins rouges à base de pinot noir plus complexes, qu’ils soient d’appellations « régionales »ou « villages », « premier cru » ou « grand cru » devront être servis plus tempérés ( entre 17 et 18°)

En règle générale, il est préférable de servir le vin un peu trop frais que trop « tempéré ».En effet, il suffit de 5 à 10 minutes de patience pour qu’un verre de vin servi un peu frais remonte à un niveau de température convenable.
A l’inverse, il est beaucoup plus difficile de redescendre la température d’un verre de vin servi trop chaud.

Le « chambrage » du vin :

L’origine de ce mot tient dans l’action de faire passer de la cave à la salle à manger la bouteille que l’on va servir quelques heures plus tard. Cette opération avait tout son sens lorsque les maisons n’étaient que peu ou irrégulièrement chauffées. Elle devient obsolète dès lors que la salle à manger est à une température de 19 à 21 ° généralement. On aura soin dans ce cas de réserver à la bouteille l’endroit le plus frais de la maison pour lui permettre de remonter en température sans dépasser 16 ou 17°.

Ouvrir la bouteille à l’avance :
L’ouverture d’une bouteille une heure avant le service peut être intéressante, plus particulièrement en rouge.
Rien ne justifie cependant de dépasser ce temps et l’intérêt de l’opération n’est pas aussi évident en blanc qu’en rouge.

Le « carafage » :
L’opération qui consiste à soutirer la bouteille dans une carafe pour servir le vin à table ne se justifie que rarement pour les vins de Bourgogne. En effet, elle n’a tout son sens qu’en présence de vins à forte teneur en tanins que l’oxygène apporté brusquement va avoir tendance à « arrondir ».
Cependant, un vin jeune qui présenterait au débouchage une quantité importante de CO² mériterait le passage en carafe pour provoquer un léger « dégazage » salutaire.
Pour les vins vieux, la présence au nez d’arômes combinés peu agréables peut justifier cette opération qui aura pour effet de « libérer » certaines combinaisons gênantes.
De même, la présence d’un dépôt important dans le fond d’une bouteille de vin rouge vieux peut nécessiter le décantage du vin clair.

Attention, le cépage pinot noir donne des vins subtils et fragiles. Le « carafage » est une opération qui peut s’avérer brutale et dénaturer la qualité du vin.

 

568 vues au total, 1 vues aujourd'hui

LES LACS DE LAIVES

Uncategorized décembre 20, 2015

LES LACS DE LAIVES avec sa plage, son restaurant,les pédalos de Fred

LES LACS DE LAIVES avec sa plage, son restaurant,les pédalos de Fred

349 vues au total, 0 vues aujourd'hui